On ne se marie pas avec une personne qui nous ressemble en tout point, comme un double de nous-mêmes. Bien qu’on ait forcément avec son conjoint des points communs, il est aussi normal que chacun ait son caractère, ses envies, ses désirs, ses projets d’avenir. Aussi il faut en couple trouver le moyen d’avancer à deux et que chacun se sente satisfait de la vie qu’il mène.

Ne pas confondre les deux

En la matière deux termes sont à retenir et à savoir mettre en pratique régulièrement : concessions et compromis. La concession est le fait de céder à l’autre, d’abandonner un avantage, une position, de concéder quelque chose à son partenaire. Savoir céder fait partie de l’épanouissement d’un couple dans certaines situations. Si ni l’un ni l’autre n’est prêt à changer de cap, la rupture n’est pas loin.

Le compromis fait référence à des concessions réciproques. Si dans le premier cas il s’agit pour l’un des partenaires de céder à l’autre sur un sujet x ou y, il s’agit ici de trouver un terrain d’entente, une solution qui convienne aux deux. Si la théorie est claire, la pratique ne l’est pas tout autant. Il n’est en effet jamais évident de renoncer ou de s’adapter à une situation non désirée.

Nous avons tous notre caractère, nos envies, notre conception de l’existence et des relations sociales, et ces caractéristiques inhérentes à chacun peuvent parfois être sources de conflit.

Pour une relation de couple épanouie, une bonne entente et des concessions et compromis bien vécus par les deux parties, voici quelques conseils.

Communiquez

La communication est à la base du couple. Soyez toujours ouvert au dialogue, dans les bons comme les mauvais moments. Soyez disponible, soyez une oreille attentive pour l’autre.

En cas de conflit, ne rompez pas le dialogue en vous isolant chacun de votre côté. Une fois la colère passée, retrouvez-vous pour discuter calmement du problème et chercher ensemble une solution qui vous convienne à tous les deux. Soyez ouvert aux arguments de l’autre, respectueux de son point de vue.

Restez calme

Si vous vous emportez, toute tentative de discussion sera vouée à l’échec. Même si le sujet vous tient particulièrement à cœur, essayez d’exposer vos arguments calmement et de façon raisonnée. Les cris, les insultes, les claquements de porte ne font qu’entamer la bonne entente du couple et ne permettent en rien d’arriver à un compromis.

Mesurez vos attentes

Il est normal d’avoir des envies et de les exprimer. Cependant, avant d’entrer dans un conflit sans issue, demandez-vous si votre requête est raisonnable.

Seriez-vous prêt à accepter ce que vous demandez aujourd’hui à votre partenaire ? Votre attente est-elle réaliste ? Votre désir sera-t-il à terme bénéfique pour votre couple ou seulement pour vous-mêmes ? Vous devez identifier si votre envie relève d’une possibilité réelle ou d’un rêve inaccessible.

Mettez-vous à la place de l’autre

Comme nous l’avons déjà évoqué, si vous demandez à votre conjoint de faire une concession demandez-vous si vous feriez la même.

Essayez de vous mettre dans sa peau, de réfléchir de son point de vue, de comprendre quel impact cette concession aurait sur la vie de votre partenaire. Cela vous aidera à comprendre l’autre, à anticiper ses réactions et à vous montrer plus compréhensif.

Ne cherchez pas à gagner

Vous ne devez pas voir les compromis comme une manière de gagner ou de perdre. Vous n’êtes pas en compétition avec votre partenaire, vous oeuvrez ensemble pour un bien-être commun. Ne vivez pas les concessions sur le mode de l’affrontement, pensez à l’intérêt général, à la solution la plus bénéfique pour votre vie à deux.

Votre requête est-elle indispensable ?

Avant de provoquer une discussion sans fin avec votre partenaire, demandez-vous si ce que vous désirez relève du caprice passager ou d’une volonté profonde.

Si ce que vous souhaitez vous tient vraiment à cœur, qu’il s’agit de quelque chose de vital à vos yeux, alors il vous faut l’exprimer à votre conjoint et essayer de trouver ensemble une solution.

Un compromis est-il possible ?

On demande parfois l’impossible, ou du moins l’impossible pour la personne qui se trouve en face de soi. Nos demandes ne doivent pas avoir pour but de changer notre partenaire du tout au tout.

Votre conjoint a sa personnalité, ses goûts, ses capacités, et certaines de vos attentes ne sont tout simplement pas compatibles avec cette personne.

Les concessions et compromis sont possibles et même nécessaires au sein d’un couple, à partir du moment où ils ne visent pas à transformer l’autre en une version idéale et fantasmée que l’on se fait de son partenaire.

Prête pour la vie à deux ? Si la réponse est positive, alors reprenez vite vos préparatifs, dénichez la robe de mariée idéale et le bouquet de mariée à assortir à votre belle tenue.