Clara Martigny Photographie
Clara Martigny Photographie

La pétition de Mariages.net sur Change.org est un appel à l'aide au gouvernement pour tout le secteur nuptial. Le texte met particulièrement l'accent sur les dures conséquences de la suspension des célébrations de mariage en 2020, dans le contexte de la crise sanitaire, pour les prestataires et les mariés, et celles à venir pour l'année 2021 si aucune solution n'est envisagée. Pour éviter une nouvelle vague d'annulations et de changements de dates des festivités, qui aggraveraient encore plus la situation de l'ensemble du secteur et des couples, Mariages.net lance quatre propositions.

4 plans d'action pour sauver les mariages 

Pour surmonter la crise et sauver les mariages, les emplois et les entreprises du secteur nuptial, Mariages.net propose quatre actions concrètes à établir avant la saison haute : 

1. Une réglementation stable sur les mariages en fonction de la situation épidémiologique,

2. Un protocole sanitaire avec des tests rapides pour les invités et autres mesures pour des mariages sécurisés,

3. Des avantages fiscaux pour les couples de futurs mariés,

4. Un plan d'aide financier pour les entreprises.

La situation des mariages en quelques chiffres

Plus de 224.000 couples se marient en France chaque année. De ces mariages dépendent 400 000 emplois, et une activité qui génère plus 3 500 millions d'euros. Les pertes du secteur enregistrées l'année du Covid-19 s'élèvent à 2 500 millions d'euros. Une situation extrêmement délicate qui ne permet pas d'affronter une deuxième année de la même manière que la précédente. Au nom des 44.000 professionnels inscrits sur le portail Mariages.net, la pétition est un SOS au gouvernement pour freiner à temps les pertes économiques du secteur ainsi qu'éviter l'incertitude et les désagréments causés aux couples dont le mariage est prévu en 2021.

En une semaine, la pétition a obtenu plus de 9.000 signatures. Vous aussi, joignez-vous au secteur nuptial à travers cette pétition initiée par Mariages.net, l'UPSE, Assocem et La Demeure Historique, pour réclamer des solutions économiques mais également sanitaires afin que les célébrations puissent reprendre dans les meilleurs délais, dans la plus grande clareté, le tout en assurant la sécurité de tous les acteurs concernés.