Lola Khalfa

Pour votre grand jour, vous avez bien sûr prévu une belle robe de mariée, certainement de couleur blanche. Vous comptez également respecter la tradition en arborant un bouquet de mariée composée de fleurs fraîches. Votre compagnon aura quant à lui fait l’acquisition d’un costume de mariage simple ou peut-être même d’un smoking ou d’une queue-de-pie.

Ces tenues sont celles du mariage catholique qui possède ses propres rites et coutumes. Le mariage musulman observe des traditions différentes que nous allons tenter d’expliquer ici.

Mariage musulman et mariage oriental

Comme nous l’avons déjà évoqué, il est nécessaire de faire la distinction entre le mariage islamique et les traditions du mariage oriental. Le mariage musulman fait référence à l’acte religieux de s’unir l’un à l’autre, celui-ci étant commun à tous les pratiquants de cette religion. 

Le mariage oriental fait plutôt référence aux coutumes et traditions entourant le mariage qui peuvent alors différer d’un pays ou d’une région à l’autre.

AzS Photographe

La cérémonie religieuse

Comme pour le mariage catholique, le mariage musulman est avant tout une cérémonie religieuse d’engagement sacré des époux. On appelle cet union nikah ou fatiha. Lors de la cérémonie en elle-même, on récite généralement une khoutbah pour débuter. Il s’agit de louanges à Allah sous forme d’un discours assez bref.

L’Imam ou le Cadi en charge de célébrer la cérémonie lira ensuite différents versets du Coran avant que les mariés n’échangent leurs alliances devant leurs proches réunis. Des invocations seront enfin prononcées pour bénir le nouveau couple. Les mariés devront au minimum être accompagnés de deux témoins et du représentant de la mariée ou Wali (le père, oncle ou encore frère de la mariée).

La cérémonie du henné

La cérémonie du henné revêt un caractère plus rituel que religieux et cette tradition peut évoluer en fonction de la région où l’on se trouve. Au Maghreb par exemple, cette coutume n’est pas exactement la même selon les pays.

Cette cérémonie a souvent lieu sept jours avant le mariage mais elle se pratique parfois la veille de celui-ci. Le henné symbolise l’alliance mais aussi la bénédiction ou baraka de l’union (chance, fécondité). Au cours de cette cérémonie, on dessine au henné sur les mains et les pieds de la future mariée.

Cette coutume se déroule généralement chez la famille de la mariée en présence des femmes de la famille de la mariée et du marié. Dans certains pays, ce sera à une nekacha ou negafa d’appliquer le henné. Il s’agit d’une professionnelle du mariage en charge de l’organisation de la cérémonie et des différents rites.

AzS Photographe

La dot

Les familles devront se mettre d’accord quant à la teneur de la dot qui sera offerte par le futur époux à sa future femme. Il peut s’agir d’argent mais aussi de bijoux ou d’un autre type de cadeau de mariage original. La dot appartient entièrement à la mariée.

Une fête de sept jours

Le mariage oriental dure généralement une semaine. Comme pour une union catholique, on se rendra d’abord à la mairie pour l’union légale avant de s’unir religieusement à la mosquée. La cérémonie du henné aura lieu avant le mariage religieux. Après l’union sacrée, la fête commencera pour les époux et leurs familles.

Elle peut se dérouler dans une salle de réception parée d’une belle décoration de salle de mariage ou encore avoir lieu chez la famille du marié comme de la mariée et durer quelques jours.

R&S - Photo / Vidéo

La séparation des hommes et des femmes

Les hommes et les femmes sont parfois séparés les uns des autres au cours du mariage, que ce soit pendant la cérémonie ou pour la réception en elle-même. On devra donc normalement prévoir deux salles capables d’accueillir ces deux groupes.

Cette coutume n’est pas toujours respectée ou seulement pour une partie de la réception avant que tout le monde ne se retrouve pour passer la soirée ensemble.

Les changements de tenue

Pour certains mariages musulmans, la future mariée pourra porter jusqu’à sept robes. Là où nous avons l’habitude d’une seule et même robe de mariée en dentelle blanche, la mariée musulmane pourra se changer jusqu’à sept fois.

À la mairie, elle portera généralement une robe blanche. Pour la cérémonie du henné, elle enfilera une katefa ou robe de velours traditionnellement verte mais pouvant aussi être bleu turquoise ou d’une autre couleur. Selon les coutumes, la mariée peut parfois porter une cape ou burnous au cours de cette cérémonie.

Une robe sera destinée à la découpe du gâteau et quatre autres pourront être enfilées successivement au cours de la soirée comme par exemple une robe de mariée rouge, une orange, une blanche, une bleue. Cette tradition varie selon les régions et n’est plus forcément observée par toutes les mariées.

Christophe Habrial

Quelle que soit la religion pratiquée, la mariée passe par une étape de mise en beauté. La coiffure de mariage est notamment un incontournable chez la plupart des futures mariées. Si vous manquez d’inspiration en la matière, n’hésitez pas à consulter les idées de coiffures présentes sur notre site.