Tony Avenger
Tony Avenger

Les mariés de 2020 ont eu à gérer un imprévu majeur et inattendu : la pandémie du Coronavirus 1. Face à la propagation du COVID-19, des mesures drastiques ont été prises pour la première fois dans l’Histoire récente de notre pays, ce qui a considérablement impacté l’agenda des célébrations de mariage. L’état d’urgence sanitaire 2 déclaré en France, un grand nombre de couples ont du repenser leur date en fonction des restrictions. Mairies et lieux de cultes fermés jusqu’à nouvel ordre, entreprises du mariage temporairement closes, essayages de robe de mariée et costume de mariage en attente, et tout le monde confiné, il a fallu affronter une étape compliquée et incertaine, mais l’amour a pris le dessus et montré le chemin pour réinventer les mariages dans un élan plein d’espoir : 97% des mariages sont reprogrammés !

C’est ce que nous permet d’affirmer le dernier sondage de Mariages.net, portail leader de référence du marché nuptial, réalisé auprès des futurs mariés qui devaient s'unir ce printemps ou cet été.

Peut-on célébrer son mariage actuellement ?

La question que tout le monde a dans la tête - mariés, prestataires, invités - c’est celle de savoir quand pourra-t-on à nouveau célébrer les mariages et comment ?

Faute d’une réponse claire, dans l’attente de l’évolution de la crise du Corovirus et des mesures prises à cet effet, on sait simplement que le premier stade de déconfinement 3 annoncé par le gouvernement le 28 avril, prévoit encore le report des cérémonies civiles et religieuses, et ce au moins jusqu’à fin mai.

Art Fusion La Griffe de Cat
Art Fusion La Griffe de Cat

Les solutions adoptées par les mariés

Mariages maintenus

Si ces interdictions ou mesures seront étudiées à nouveau à la fin du mois en fonction du contexte lié au Coronavirus, le comportement des couples est prévoyant et résolutif.

Les futurs mariés ne baissent pas les bras et ne renoncent pas au mariage de leur rêve, bien au contraire, ils trouvent avec leurs prestataires des solutions pour célébrer leur amour malgré tout.

Parmi les près de 3.000 couples sondés qui devaient se marier entre mars et août, seulement 3% a décidé d’annuler son mariage à cause du COVID-19, la grande majorité, soit 97%, a dit oui à l’avenir, et l’a reporté de quelques mois ou d’un an.

L’amour triomphe !

Romane Rs Photographie
Romane Rs Photographie

Mariages en 2020

La moitié des mariages des saisons printemps/été 2020 ont été maintenus la même année. Les couples attendent les prises de décision du gouvernement pour les mois à venir en espérant de pouvoir vivre leur festivité comme prévu.

49 % des futurs mariés ont reporté la date au second semestre 2020, à la fin de l'été, de l'automne ou de l'hiver.

L’amour est espoir !

Mariages reportés en 2021

L’autre moitié des couples, selon notre sondage, a préféré reporter le mariage à 2021. Si le premier sondage réalisé à la fin mars n’indiquait pas cette tendance, cinq semaines plus tard au regard de l’ampleur de la crise, décaler sa célébration d’un an est un recours plus fréquent pour les couples qui anticipent dans le doute sur la durée, ou qui tiennent à une saison ou une date particulière.

Parmi eux, seulement 9% ont changé de lieu de réception afin d'obtenir la date de leur convenance et 6% réduit la liste des invités. Ceci signifie que les meilleures solutions sont encore envisageables pour conserver le jour J comme on l'avait imaginé.

L'amour est prudent !

Martin Charrat Photography
Martin Charrat Photography

Mariages reportés un autre jour de la semaine

Les mariés dans cette situation souhaitent faire preuve de flexibilité pour trouver des arrangements. Ils sont nombreux, selon le sondage 43%, à avoir obtenu une autre date en échangeant un samedi pour un vendredi ou un dimanche, et 36% fêteront leur union en semaine.

D’autres avantages se présentent alors à eux comme la disponibilité des prestataires et parfois des promotions et services supplémentaires, et surtout l’assurance de pouvoir se dire oui entourés des êtres chers.

L'amour est atemporel !

Mariages avec un plan B

Les mariés de cette année font tout leur possible pour que leur festivité de mariage ne soit pas chamboulée par la crise du Coronavirus. Quand bien même ils ont du ou préféré changer la date de leur jour J, ou encore maintenu la date initiale, ils ont dans 50% des cas tenus à prévoir un plan B.

Sous les conseils et avec l’aide de leurs prestataires de mariage, ils envisagent des solutions et des dates de repli pour que tout se déroule pour le mieux.

L'amour est toujours là !