Se marier à l'église est une tradition historique, mais c'est aussi et surtout une tradition religieuse. Si vous voulez vous marier à l’église sans pour autant être croyants et baptisés, vous devez vous poser la question de savoir ce qui vous pousse à le faire :

Êtes-vous simplement attirés par la cérémonie à l’église car celle-ci vous semble plus monumentale et impressionnante, souhaitez-vous vous engager devant Dieu sans appartenir à la foi chrétienne ou êtes-vous soumis à des pressions de votre famille ?

De nos jours, les cérémonies laïques et civiles laissent beaucoup de libertés pour concevoir un mariage qui vous ressemble. Si vous êtes néanmoins sûrs de votre choix, vous devrez trouver un prêtre qui accepte de vous marier malgré le fait que vous ne soyez pas baptisés.

Si l’un de vous deux est baptisé, cela ne posera pas de problème. Il vous suffira d’obtenir une  « dispense de disparité de culte », qui est presque toujours accordée, par le biais de votre paroisse. Par contre, si aucun de vous ne l’est, cela sera plus compliqué car il faut en principe être baptisé pour recevoir un sacrement.

Si vous n’êtes pas croyants, soyez sincères et misez sur la compréhension du prêtre. Autrement, vous risqueriez d’avoir l’impression de jouer un jeu le jour de votre mariage.

De toute façon, une personne non croyante peut se marier à l’église à condition qu'elle soit en accord avec les éléments essentiels du mariage chrétien (liberté, fidélité, indissolubilité et ouverture à la fécondité) et qu'elle s'engage à respecter la foi de son conjoint.