Just M

Le petit monde du mariage possède son vocabulaire et ses références spécifiques. Que vous ayez ou non quelques bases en la matière, vous allez vous convertir au fil de vos préparatifs en des experts de cet univers !

Des termes qui vous étaient autrefois parfaitement étrangers vont commencer à faire partie de votre vocabulaire quotidien. C’est notamment le cas du droit de bouchon.

Si vous avez déjà rencontré un ou plusieurs traiteurs, il est fort probable que ceux-ci aient évoqué avec vous ce paramètre. Si vous ne savez absolument pas de quoi il s’agit, voici quelques éléments de réponse.

Qu’est-ce que le droit de bouchon ?

On appelle droit de bouchon la pratique de certains traiteurs consistant à demander une somme d’argent en échange du droit des clients à apporter leurs propres bouteilles. En effet, un traiteur de mariage prévoit généralement un menu comprenant nourriture et boissons. Si vous souhaitez apporter vous-même votre vin, champagne et autres, il est possible que votre restaurateur vous demande de payer un supplément.

Ce forfait correspond au coût que représente l’ouverture de vos bouteilles, le service à table par les serveurs mais aussi l’utilisation et le nettoyage des verres du traiteur une fois la réception achevée.

Ce prix est généralement calculé en fonction du nombre de bouteilles nécessaires à la soirée. Cette pratique est traditionnellement appelée droit de bouchon car le client paie une somme liée au nombre de bouchons, et donc de bouteilles consommées le jour J.

Tous les traiteurs ne pratiquent pas ce type d’accord mais il convient de toute façon de vous renseigner auprès de votre professionnel de la restauration afin de prendre en compte ou non ce paramètre.

De façon générale, il reste plus intéressant d’acheter vos bouteilles d’alcool vous-mêmes, même si vous avez à payer un droit de bouchon. À vous de voir s’il vous est facile de vous procurer de bonnes bouteilles ou si vous préférez laisser votre traiteur se charger de l’ensemble des préparatifs de votre dîner.

Négociez les tarifs

LJC Photographie

Sachez toutefois que si vous achetez vous-mêmes vos bouteilles auprès d’un producteur, vous êtes en droit de négocier le droit de bouchon.

En effet, les tarifs ne sont pas réglementés. En moyenne, votre traiteur peut vous demander entre 4 et 8 euros par bouteille. Si le forfait dépasse cette gamme de prix, le droit de bouchon appliqué devient très onéreux et vous pouvez tout à fait demander à ce que le tarif soit revu à la baisse. N’oubliez pas que certains traiteurs ne demandent aucun droit de bouchon.

Vous pouvez également négocier un tarif dégressif auprès de votre traiteur. Ainsi, si vous commandez une très grande quantité de bouteilles, vous pourrez bénéficier de remises à partir de la cinquantième bouteille par exemple.

Ayez quelques repères en tête

Afin de ne pas payer de forfait excessif, essayez d’avoir quelques chiffres à l’esprit avant de rencontrer votre traiteur ou d’accepter toute sorte de contrat.

Si le restaurateur de vos rêves vous demande de payer ce fameux supplément, vous pouvez faire le calcul chez vous pour vous rendre compte du budget à allouer aux boissons. Sachez par exemple qu’il faut compter en moyenne une bouteille de vin blanc pour 4 personnes, une bouteille de vin rouge ou de rosé pour 3 personnes ou encore une bouteille de champagne pour 5 personnes.

Si ces chiffres ne sont qu’indicatifs et dépendent de vos invités et de leurs habitudes de consommation d’alcool, ils peuvent néanmoins vous permettre de vous faire une idée du nombre de bouteilles dont vous aurez besoin le jour J ainsi que du tarif total du droit de bouchon de votre traiteur.

Que pensez-vous du droit de bouchon ? Votre traiteur l’applique-t-il ?