Le contrat de mariage est généralement lié à des questions d’argent et de biens immobiliers ou autres, et l’on n’aime guère parler de ces choses là juste avant de dire oui pour la vie à celui que l’on aime profondément.

Pour autant, il vous faut prendre conscience des aspects administratifs et fiscaux inclus dans le mariage.

Si vous n’optez pour aucun contrat de mariage, vous serez automatiquement soumis au régime de la communauté des acquêts. C'est-à-dire que tous les biens que vous aurez acquis ou produits après votre mariage seront communs et que la moitié vous en reviendra si jamais vous divorcez (ce que, bien évidemment, nous ne vous souhaitons pas). Et ce même si vous avez été la seule à financer ce bien.

 

Opter pour un contrat de mariage vous permet donc différentes choses :

  • Clarifier les choses avant de vous marier afin que ni vous ni votre conjoint n’ayez de mauvaises surprises en cas de dispute.
  • Protéger vos biens : Si vous êtes une famille recomposée et que votre mari vient à décéder, vous risquez de vous retrouver dépouillée de vos biens si ses enfants vous réclame leur part.
  • Mettre votre conjoint à l’abri du besoin en cas de pépin. Opter pour un contrat de mariage n’est donc pas une question d’égoïsme ou de radinerie, mais plutôt bien une façon de protéger votre conjoint. Si l’un d’entre vous décède, les biens de l’autre lui reviendront, et il ne se retrouvera ainsi pas à la rue et sans ressource.