Victor Podgorski Photographe

En Inde, selon les régions, les castes et les religions existantes, les mariages différent. Chaque état et chaque caste suit des rituels différents au cours des cérémonies, de la même façon que les tenues nuptiales varient, mais certaines coutumes se répètent dans la majorité des célébrations. Nous allons les découvrir dans cet article.

La tradition hindou veut que toute une série de cérémonies prénuptiales aient lieu avant le jour du mariage qui peut durer entre 3 et 7 jours. Une fois celles-ci célébrées, voici les rituels qui se dérouleront tout au long du jour du mariage :

Le Haldi (curcuma)

Ce rituel concerne les préparatifs des deux mariés, juste avant leur union. La mariée s’entoure de ses amies et de ses proches pour cette cérémonie particulière. Une pâte faite de curcuma, de lait et, dans certains cas, d'eau de rose est appliquée sur le visage des mariés, les pieds, le cou et les mains. Il est de bon augure et sert à éloigner le mauvais œil, selon les croyances. Il permet aussi au couple de rayonner durant toute la journée de la noce.

Baraat (la procession)

De la maison du marié au lieu des festivités, traditionnellement, le marié se déplaçe à dos de cheval ou d’éléphant bien que de nos jours il est aussi fréquent de le voir à bord d’un véhicule luxueux couvert de fleurs. Ses parents et ses amis formant le cortège l'accompagnent en dansant autour de lui pendant le trajet.

Varmaala (guirlande de fleurs)

Quand le marié arrive sur les lieux de la réception, il est reçu par la mère de la mariée qui l'attend à l’entrée avec du tilak, un mélange de poudre rouge et d'eau, pour dessiner ensuite un point sur le front, et effectue une courte prière afin d’éloigner le mauvais œil. Une fois que le marié se retrouve au centre de la pièce, c’est le moment pour la mariée d’entrer en scène. Une guirlande de fleurs est remise aux mariés qui la porteront autour du cou lors de la clôture de cette cérémonie.

Muratet Photographie

Kanyadaan (don)

C’est ensuite au tour du père de la mariée de prendre la main droite de sa fille et la pose sur celle du marié, ainsi il remet au marié et à sa famille le plus précieux des cadeaux qu'il a reçu de Dieu et qu’il offre à son tour : sa fille. Ce rituel servirait aussi à purifier tous les péchés des parents de la mariée.

Saat Phere (les sept étapes)

Aussi appelé « Saptapadi », ce rituel consiste à unir les mariés qui, se tenant la main, tourneront sept fois autour d’un feu sacré tandis que le pandit récite à voix haute différents mantras religieux. Chaque tour représente une promesse et symbolise l'une des 7 vies que les mariés passeront ensemble. C’est la partie la plus importante de la journée, car ce feu représente la présence divine du Dieu du feu, témoin de la fête nuptiale.

Après ces sept tours, le marié lie un mangalsutra, un collier en or et perles noires, autour du cou de sa femme et lui applique du sindoor (équivalent du tilak pour la mariée) à la racine des cheveux; après quoi le couple est officiellement marié.

Muratet Photographie

Vidaai (salutations)

Avec ce rituel, la journée festive touche à sa fin. Au cours de cette cérémonie, la mariée est accompagnée par ses parents et ses amis proches en dehors du lieu de la fête mais avant qu’elle franchisse la porte, on lui lance trois poignées de riz et des pièces, un moyen d'exprimer la gratitude envers ses parents et les aider économiquement afin de contribuer à tout ce qu'ils lui ont donné jusqu'à ce jour.