Ming'o
Ming'o

Visualiser son objectif avant de débuter un projet est toujours une bonne idée, et les photographies de Doisneau pourront être cette ligne d’horizon vers laquelle chercher à embarquer votre reportage photo de mariage. Robert Doisneau est né en 1912 en banlieue parisienne. Classé dans le courant de la photographie humaniste bien qu’il ne s’en revendique pas, ce passionné capable de passer des heures immobiles en attente d’un sujet croit à tout sauf aux règles.

Nous avons malgré tout réuni ici si ce n’est des règles, tout du moins quelques principes, pour vous guider vers un reportage photo approchant de l’atmosphère si particulière transmise par les œuvres de Doisneau.

1. Privilégier le noir et blanc

Nakedcat Wedding
Nakedcat Wedding

Bien que l’invention de la photo couleur date des années 1860, ce n’est que dans les années 1970 que des photographes auteurs commenceront à s’en emparer réellement.

Doisneau, lui, est célèbre à travers le monde pour ses clichés dont le noir et blanc participe du romantisme, s’étant pourtant aussi passionné pour la couleur.

Marion Pinel Photographie
Marion Pinel Photographie

Si vous souhaitez que votre séance photo d’engagement ou votre reportage de mariage s’apparente aux prises de vue les plus iconiques de Doisneau, optez donc pour une majorité de clichés en noir et blanc.

2. Miser sur la spontanéité

Stone and Wisdom
Stone and Wisdom

On ne peut évoquer le travail de Doisneau sans parler de spontanéité. Ses clichés, majoritairement réalisés en extérieur, tiennent de l’instant saisi sans même que ses sujets s’en aperçoivent.

Christopher & Marine
Mariage de Christopher & Marine

La composition des œuvres de Robert Doisneau fait la part belle au naturel, au mouvement même dans les attitudes arrêtées, à une fraîcheur parfois teintée de nostalgie.

Clément Cabaner
Clément Cabaner

Pour votre reportage de mariage, faites confiance à votre photographe qui vous encouragera très certainement à éviter les poses figées, et qui saura être attentif pour capturer ces instants simples et précieux de votre journée de célébration.

3. Retomber en enfance

Andrés Fluxa
Andrés Fluxa

L’enfance a une place très importante dans le travail photographique de Robert Doisneau. On connaît ses nombreux portraits d’écoliers, d’enfants jouant dans les rues de Paris et de sa banlieue.

Andrés Fluxa
Andrés Fluxa

À l’occasion de votre propre séance photo, mettez le jeu et l’humour au centre de votre projet, et donnez-vous comme principal objectif de vous amuser. En passant par le filtre du divertissement, vous vous sentirez plus à l’aise devant l’objectif, et parviendrez plus facilement à cette fameuse spontanéité tant recherchée.

4. Oser l’ambiance street style

Cubriks Agency
Cubriks Agency

Doisneau est un pionnier de la photographie de rue. Si l’on est aujourd’hui habitué à ces clichés volés ou posés des passants, c’était du temps de Doisneau une petite révolution que de pister les promeneurs dans les rues de Paris.

Maxime Desessard Photographe
Maxime Desessard Photographe

Oubliez le studio photo et les champs de lavande, et rendez-vous en cœur de ville pour des photos de mariage inscrites dans le quotidien, dans le tumulte de la foule, dans la vie.

5. Reproduire le fameux baiser

Romance Photo
Romance Photo

S’il y a bien une photo qui a rendu célèbre Robert Doisneau au-delà de nos frontières, c’est « Le baiser de l’hôtel de ville ». Réalisée près de la mairie de Paris en 1950, elle représente un couple s’embrassant tout en passant devant la terrasse d’un café, sur un trottoir encombré d’une foule pressée.

Si la spontanéité doit être de mise, quelques idées de poses comme celle-ci peuvent vous aider à obtenir de beaux clichés. La fameuse photo a d’ailleurs elle-même été mise en scène par Doisneau.

Linaphotography - Une touche féminine
Linaphotography - Une touche féminine

Les prises de vues les plus célèbres du photographe éclipsent souvent la richesse de son travail. En vous plongeant dans les archives, vous découvrirez que Doisneau a notamment immortalisé des jeunes mariés, comme cette photo prise en 1948 et intitulée « Les mariés au bar ».

Gaëlle Berthelin Photographie
Gaëlle Berthelin Photographie

On y voit la mariée accoudée au comptoir, donnant à boire à son mari en souriant, une scène que vous aurez sans doute aussi envie de reproduire !

Quand on lui demande conseil, Robert Doisneau répond : « Je crois que la qualité d’un photographe doit être l’espoir du miracle contre toute logique ». Pour éviter à votre photographe de mariage dont le temps est compté de devoir attendre un miracle, discutez ensemble de votre projet en amont de la célébration, pour vous entendre sur la direction à prendre.