À l’issu du mariage, vous avez le droit de recourir au nom de votre époux comme nom d’usage : c’est facultatif et n'a aucun caractère automatique. Si telle est votre volonté, vous devrez alors faire différentes démarches pour que votre nom d’usage soit inscrit sur vos documents d’identité et utilisé par les différentes administrations. Dans cet article, nous nous adressons à tous ceux qui ont choisi d’utiliser le nom de leur conjoint.

  • Préparez-vous

Faites une liste de toutes les administrations à prévenir de l’adoption de votre nom d’usage. Remplissez même les formulaires à l’avance pour que tout soit prêt à l’envoi en attendant les documents à joindre.

Pour la Sécurité Sociale par exemple, il vous sera demandé un extrait d’acte de naissance portant mention de tous les mariages, ou une copie du livret de famille actualisé.

  • Faites des photocopies

Assurez-vous d’avoir plusieurs certificats de mariage officiels ou autres documents prouvant votre union selon les cas, et faites-en un certain nombre de photocopies afin de les présenter ou les envoyer aux différents organismes qui vous les demanderont pour inclure votre nom d’usage.

 

Manon Piovesan - Photographie

 

  • Soyez patients

L’adoption du nom d’usage n’est pas immédiate : après avoir fait la demande auprès des organismes en question pour l’inclure sur votre carte d’identité, carte vitale, carte grise ou autre, vous devrez patienter.

Donc si vous partez en lune de miel tout de suite après votre mariage, réalisez la réservation de votre vol avec votre nom de famille pour éviter tout souci si vous n’êtes pas en possession de votre nouveau passeport.

  • Réfléchissez à votre nouvelle signature

Si vous ne souhaitez pas être prise de court pour signer des documents avec votre nom d’usage, entraînez-vous à l’avance ! Il ne vous restera plus qu’à vous faire à votre « nouveau nom » quand on vous appellera.


Dans quel cas utilisez-vous plutôt votre nom de famille et votre nom d’usage ?