Si nous avons l'habitude, en France, de mariages plutôt traditionnels avec la cérémonie, qu'elle soit religieuse ou non, la récéption avec ses différents jeux de mariage ainsi que le vin d'honneur. Vous trouverez intéressant de savoir comment certaines populations célèbrent les unions. Quelles sont leurs coutumes, traditions, y a-t-il aussi un lancer de bouquet de mariée ? Nous vous faisons voyager au coeur des rituels les plus surpenants, voire insolites pour certains.

Tribu Maasaï

Chez les Maasaï au Kenya, le crachat représente une bénédiction ! Il n’est donc pas étonnant de voir le père de la mariée cracher sur le visage et la poitrine de sa fille avant que celle-ci ne quitte le village en compagnie de son mari. Le mariage ne sera effectif qu’une fois que la mariée aura franchi la porte de sa nouvelle hutte. En effet, jusqu’à cet instant précis elle a encore la possibilité de s’en aller.

Tribu Neur

La tribu Neur réside au Sud-Soudan. Selon leurs croyances, un mariage n’est pas vraiment complet tant que la femme n’a pas mis au monde deux enfants. En effet, le mari peut même demander le divorce de sa femme si celle-ci se refuse à lui donner des enfants.

Tribu Cheyenne

Chez les Cheyennes et dans d’autres tribus amérindiennes, il existe notamment la cérémonie de la couverture. Il s’agit là de transporter la mariée sur une couverture jusqu’à la tente du père de son époux. Le jeune couple vivra alors en compagnie de la famille du marié jusqu’à ce que leur propre habitation soit érigée.

Peuple Tujia

Le peuple Tujia est une minorité ethnique chinoise possédant sa propre langue et des coutumes bien spécifiques. Concernant les préparatifs du mariage, il existe le rituel suivant. Un mois avant le jour J, la mariée se doit de pleurer une heure par jour ! Dix jours après le début de ce rituel, sa mère se joint à elle pour pleurer. Dix jours après c’est au tour de la grand-mère.

À la fin du mois, toutes les femmes de la famille se réunissent pour pleurer autour de la mariée. Rassurez-vous ce ne sont pas là des larmes de tristesse, ces larmes sont censées exprimer la joie de la famille et leur bruit former une chanson.

Peuple Maya

La cérémonie de mariage maya est présidée par un Chaman qui va se charger d’unir spirituellement les mariés avec la bénédiction des Dieux. Au cours de la cérémonie, les fiancés sont présentés devant 7 directions : l’énergie cosmique, la terre mère, les quarez vents (nord, sud, ouest, est) et l’intérieur de leur cœur, temple de l’être supérieur et de l’amour.

Les quatre points cardinaux sont également représentés au niveau de l’autel au moyen de bougies et de fleurs. On trouve aussi sur l’autel des offrandes de nourriture. Pour sceller leur union, les mariés boiront le « Balche », une boisson sacrée.

Peuple Quechua

La population Quechua du Pérou possède elle aussi de nombreux rituels quand il s’agit de l’union entre deux êtres. Au moment du repas, on installe par exemple des boîtes de bière devant la table des mariés.

D’un côté on représente les proches de la mariée de l’autre les proches du marié. Les hommes commencent alors à danser en cercle autour des caisses de bière, partageant entre eux les bouteilles qui circulent de l’un à l’autre. Les femmes rejoignent ensuite la danse. C’est alors au père du marié de danser autour des mariés avant de leur remettre de l’argent en guise de cadeau de mariage. Tout au long de la réception, les invités viendront danser autour des mariés et leur remettre de l’argent.

Vous aurez pu le constater, les traditions varient d'une tribu à l'autre et sont surtout très différentes des us et coutumes françaises. Au delà de la robe de mariée qui est vraiment propre à chaque peuple, les différents rites de passage portent une véritable signification.