Le champagne est la boisson festive par excellence. On l’associe toujours à une idée de fête et de célébration, à des moments heureux et marquants de notre vie. C’est un alcool que l’on retrouve souvent à Noël, le jour de l’an, pour les anniversaires, à l’occasion d’une réussite personnelle ou professionnelle, et bien sûr pour les célébrations de mariage !

Aussi, vous voudrez certainement associer ce breuvage à votre réception du grand jour. Si vous n’êtes pas des consommateurs réguliers de champagne, il peut cependant s’avérer difficile de faire votre choix.

C’est pourquoi nous vous donnons dans cet article quelques conseils pour bien choisir le champagne de votre journée de mariage.

Faites-vous accompagner

Si vous n’avez aucune connaissance en matière de champagne, trouvez parmi vos proches un fin connaisseur de ce type de breuvage. Il pourra ainsi vous accompagner lors de dégustations et orienter votre choix vers un champagne de qualité. Même si vous avez des connaissances en la matière, n’hésitez pas à vous entourer de quelques proches pour vous aider à prendre la bonne décision.

Comprendre les étiquettes

Pour bien cerner à quel type de champagne vous avez affaire vous devez connaître quelques termes. Millésimé est un mot associé à un champagne dont le vieillissement est de plus de 3 ans. Cuvée spéciale désigne un champagne réalisé avec des vins particulièrement raffinés. Brut fait référence à un vieillissement d’au moins 15 mois. C’est le champagne classique qu’on boit entre amis. Le demi-sec est un champagne un peu plus sucré que le brut, idéal après le dessert ou en tant que digestif. Le champagne rosé possède quant à lui une couleur différente liée à son mode de préparation. Sa saveur est particulièrement subtile.

Connaître les différents cépages

En fonction de vos goûts et du type de saveurs que vous appréciez dans une boisson alcoolisée, vous serez tentés de vous diriger vers l’un ou l’autre de ces cépages :

  • Pinot noir : raisin noir, champagne puissant avec beaucoup de corps, arômes fruits rouges, structure marquée
  • Pinot meunier : raisin noir, champagne plus doux et rond que le précédant, onctueux à souhait, fruité
  • Chardonnay : raisin blanc, champagne aux arômes délicats, notes florales, agrumes

Choisir la bonne année

Vous devez bien sûr faire attention à la maturation du champagne que vous vous apprêtez à sélectionner. Pour résumer, plus le champagne vieillit plus il est fort en goût. À vous de juger de vos préférences en la matière.

  • Un champagne jeune (entre 15 mois et 3 ans) donnera des saveurs légères d’agrumes, de fruits frais et de fleurs blanches.
  • Un champagne mature (entre 3 et 5 ans de maturation) présentera des arômes de fruits mûrs et confits.
  • Un champagne de plénitude (maturation d’au moins 5 ans) fait appel quant à lui à des saveurs de fleurs séchées aux arômes grillés.
  • Les connaisseurs du secteur du champagne recommandent notamment les années suivantes pour une grande occasion : 1988, 1989, 1990, 1996 et 1997.

Sucré ou salé ?

Êtes-vous plutôt amateurs de saveurs sucrées ou salées ? Il est en effet important de répondre à cette question avant de vous lancer dans l’achat de votre champagne. Si vous aimez les alcools sucrés, privilégiez le champagne demi-sec. Si vous êtes plus friands de salé, dirigez-vous vers le champagne brut.

Quand allez-vous servir votre champagne ?

Si le champagne est destiné à une consommation isolée au cours de l’apéritif vous n’avez pas à prendre en compte votre menu de mariage. En revanche si vous souhaitez qu’il accompagne un plat en particulier, vous devez tenir compte de sa saveur. Si vous pensez servir du champagne en même temps qu’une viande ou un gibier, choisissez-le puissant. Pour les crustacés, pensez au champagne rosé. Le foie gras et les huîtres se marieront à merveille avec un champagne blanc comme le chardonnay.