Kevin Smith Photographe

L’univers du mariage est un monde à part. Vous vous en rendrez notamment compte lorsque vous vous mettrez en quête de votre robe de mariée ou encore que vous accompagnerez votre compagnon pour ses essayages de costume de mariage. Les vendeurs et les couturiers s’exprimeront avec un vocabulaire qui vous est peut-être étranger. En effet, certains termes de couture ne font pas partie de ces mots que l’on utilise au quotidien ! Pour bien comprendre et vous faire comprendre à l’heure de sélectionner votre robe pour mariage voici une liste d’expressions utiles concernant la coupe, le décolleté, la traîne et autres termes techniques. Et si le nom des tissus vous laisse perplexe, n’oubliez pas que mariages.net possède aussi un glossaire de tous les types de matières !

Les différentes coupes

Morgane Simon

  • Princesse : cette coupe se caractérise principalement par un haut ajusté et une jupe large et volumineuse, idéale pour les morphologies en A.
  • Droite : il s’agit d’une coupe moderne, le long du corps, en ligne droite du buste aux genoux ou aux pieds en fonction de la longueur.
  • Évasée : on peut parler ici d’entonnoir à l’envers, à savoir un haut ajusté et une jupe s’élargissant de plus en plus jusqu’aux pieds. Elle est cependant moins volumineuse que la coupe princesse.
  • A-line : derrière cette appellation se cache une robe trapézoïdale relativement classique qui permet de masquer les rondeurs au niveau des hanches et des cuisses. Une robe en forme de A idéal pour amincir la silhouette.
  • Sirène : la robe de mariée sirène est moulante du buste aux genoux puis s’élargit jusqu’aux pieds. Cette silhouette est tout à fait comparable à celle d’une sirène d’où son nom ! Elle convient à merveille aux morphologies en 8.
  • Empire : la principale caractéristique de la robe de mariée empire est sa taille marquée juste en-dessous de la poitrine. La jupe est fluide, légère et tombe de façon naturelle et vaporeuse.
  • Midi : la coupe midi fait référence à une longueur bien spécifique de la jupe, à savoir juste en-dessous du genou.

Les différents types de décolletés

Sabrina K Photographie

  • Bustier : une robe de mariée bustier possède un haut sans manche qui entoure la poitrine et dégage les épaules. Le bustier peut être droit, en cœur ou même en V.
  • Cœur : le décolleté cœur épouse la poitrine de la mariée et lui donne une jolie forme en cœur. Il s’agit notamment d’une variante du décolleté bustier classique.
  • V : le décolleté en V peut être plus ou moins plongeant. Il est idéal pour mettre en valeur la poitrine. Les petites poitrines peuvent se permettre un V plus échancré.
  • Bateau : le décolleté bateau dégage le cou et la gorge et possède de fines bretelles à quelques centimètres au-dessous des épaules. Il convient parfaitement aux petites poitrines mais moins aux épaules larges.
  • Carré : il présente des bretelles et une ligne droite au-dessus de la poitrine. Il est la solution idéale pour les mariées à forte poitrine et pour les femmes rondes de façon générale.
  • Rond : il est comparable au décolleté carré avec une forme plus arrondie au niveau du buste. Il s’adapte à toutes les morphologies et d’autant plus aux petites poitrines.
  • Illusion : on parle de décolleté illusion quand le haut du buste est recouvert d’un tissu transparent et souvent brodé de dentelle. Votre décolleté est à la fois masqué et dévoilé, mis en valeur de façon discrète.
  • Asymétrique : ce type de coupe ne possède qu’une seule bretelle. Cela crée donc un petit déséquilibre original au niveau du buste. Idéal si vous avez de belles épaules.
  • Queen Anne : ce nom désigne un décolleté de type bustier auquel on a rajouté deux bretelles triangulaires recouvrant les épaules et se rejoignant à l’arrière du cou.
  • Dos nu : il s’agit d’un décolleté à l’arrière de la robe. Si vous avez une petite poitrine ou que vous ne souhaitez pas forcément la mettre en avant misez sur la cambrure de votre dos pour un look particulièrement féminin.

Les différentes traînes

Thuriane Photography

  • Brosse : c’est le nom qu’on donne aux traînes courtes d’environ 1 mètre à 1,5 mètres
  • Tribunal : il s’agit ici d’une traîne mi-longue d’une taille de 3 mètres
  • Chapelle : le terme de chapelle désigne les traînes longues comprises entre 3 mètres et 5 mètres
  • Cathédrale : la traîne cathédrale est la plus longue de toute et peut aller de 6 mètres à 8 mètres !

La confection de la robe de mariée

Arty Photos

  • Patronage : il s’agit de dessins à plat de votre robe établis à partir du croquis de cette dernière qui permettent d’en définir les différentes pièces (avant, arrière, manches, poches, col, etc.), les coupes à réaliser par la couturière ainsi que les dimensions.
  • Toile d’essayage : c’est le premier modèle de votre robe, comme un brouillon, réalisé dans une toile de coton épaisse qui permettra à la couturière de voir si ses mesures sont exactes ou si elles doit faire des retouches une fois que vous aurez essayé ce premier vêtement. Votre créatrice pourra alors s’attaquer à la confection de votre robe dans son tissu définitif.
  • Finitions : ce sont les dernières touches apportées à votre robe de mariée. Elles sont réalisées à la main. Il peut s’agir d’ourlets, de broderies, d’ajouts de boutons, de pierreries, etc.

Maintenant que vous maîtrisez sur le bout des doigts le vocabulaire de la robe de mariée n’hésitez pas à vous attaquer aux termes techniques des faire-part de mariage, du bouquet de la mariée ou encore des différentes animations du jour J et des types de séances photo ! Vous verrez, vous serez bientôt une experte !