Lovely Instants
Lovely Instants

Nous vous parlons régulièrement de la traditionnelle robe de mariée et des traditions qui l’entourent comme par exemple celle d’accompagner sa tenue de noce d’un joli bouquet de mariée. Les hommes ne sont cependant pas en reste et le costume de mariage connaît lui aussi coutumes et autres traditions.

C’est notamment le cas de la boutonnière, cet accessoire que l’on peut considérer comme le pendant masculin du bouquet de mariée, un petit ensemble floral que l’on accroche sur le revers de la veste du costume.

Parce que l’équipe de Mariages.net aime tout savoir au sujet du jour J et vous faire partager ses découvertes, nous sommes partis enquêter sur les traces de la boutonnière et de ses origines !

Vincent Agnes
Vincent Agnes

À l’origine, un accessoire du quotidien

Il semblerait que l’apparition des boutonnières date de la fin du XIXème ou du début du XXème siècle, époque d’éclosion du costume masculin tel qu’on le connaît encore aujourd’hui. À ce moment-là on n’attend pas une occasion particulière pour arborer fièrement une boutonnière fleurie. Cet accessoire fait en réalité partie de ceux qu’un homme élégant choisira de porter au quotidien pour soigner sa tenue.

La boutonnière n’était alors pas un signe de formalité, bien au contraire. On aurait plutôt tendance à envisager cet accessoire comme un marqueur de décontraction, un moyen que les dandys de l’époque avaient d’affirmer leur style, leur originalité.

Chrysalidevents
Chrysalidevents

Les fleurs et leur signification

Si l’on choisit aujourd’hui une composition florale de mariage pour sa boutonnière en fonction des fleurs du bouquet de mariée, même coloris et mêmes plantes que sa moitié, les boutonnières de la fin XIXème et début XXème se composaient plutôt de fleurs ayant une signification bien précise.

Ainsi les français portaient-ils couramment des gardénias tandis qu’en Angleterre on préférait l’œillet. Certaines fleurs visaient à rendre hommage comme le muguet ou un œillet rouge en France à l’occasion du 1er mai ou un coquelicot en Angleterre en signe de solidarité avec les combattants de la guerre. En France, c’est le bleuet qui permettait de rendre hommage aux soldats.

Les fleurs de la boutonnière avaient dans certains cas aussi pour fonction de faire passer des messages. Les fleurs aux pétales blancs auraient ainsi été le symbole des royalistes au XIXème siècle tandis que les socialistes et communistes auraient quant à eux arboré fièrement des fleurs rouges. L’œillet vert porté par Oscar Wilde aurait quant à lui été une façon de faire part de son homosexualité.

Tristan Perrier - Artiste Photographe
Tristan Perrier - Artiste Photographe

La boutonnière de nos jours

Les boutonnières d’aujourd’hui ne se portent plus que pour des grandes occasions. On n’en croise d’ailleurs pratiquement qu’au moment des mariages accrochées au costume de mariage bleu du marié, de sa famille proche ou encore de ses témoins. Ne vous privez pas de cette tradition au charme fou qui confèrera à votre ensemble une touche supplémentaire de raffinement.

Si vous souhaitez afficher une boutonnière, pensez à bien le préciser à votre couturier. En effet, tous les costumes de ne sont pas faits pour accueillir cet accessoire, aujourd’hui rare. Bien qu’il vous soit toujours possible d’épingler votre boutonnière, l’idéal est cependant la couture de boutonnière à la milanaise pourvue d’un petit élastique vous permettant de vous assurer une tenue parfaite de votre ornement floral contre votre veste.

Anaïs Nannini
Anaïs Nannini

Vous avez envie d’organiser un mariage original ? Concentrez-vous notamment sur l’aspect visuel de votre événement et donc sur votre décoration de mariage en choisissant par exemple des associations de couleurs chics et étonnantes à décliner à travers tous vos accessoires et donc bien sûr votre boutonnière !