Florine Ruas

Votre futur mari et vous avez des origines différentes. Vous avez intégré cette différence à votre quotidien et vous y êtes habitués. Vos invités en revanche ne jonglent pas forcément d’une langue à l’autre tous les jours ! Au-delà des préoccupations classiques des préparatifs à savoir le choix de la décoration de mariage ou encore du bouquet de mariée vous devrez ajouter à votre liste le paramètre de la langue.

C’est notamment lors de votre cérémonie d’engagement que la barrière de la langue peut se faire sentir. Si votre prêtre ou votre officiant s’exprime en français tout au long de la cérémonie sans la moindre traduction, une partie de vos invités risque de se sentir écartée.

Voici quelques solutions pour intégrer vos deux langues et vos deux cultures à votre cérémonie de mariage.

Tout traduire en simultané

Si vous voulez être sûrs que toutes les personnes ayant répondu oui à votre invitation de mariage soient capables de suivre votre cérémonie, optez pour la traduction simultanée. Vous pouvez pour cela faire appel à un prêtre ou un officiant bilingue ou encore demander à l’un de vos proches parlant les deux langues ou à un traducteur professionnel de se placer à côté de votre officiant et de traduire en direct.

L’aspect positif est que tous vos invités se sentiront intégrés. Le petit moins est que la cérémonie risque de s’étirer en longueur ! Si vous choisissez cette option pensez à réduire la cérémonie à l’essentiel sachant que le temps de parole sera multiplié par deux.

Ne traduire que les moments forts

Si vous avez peur d’une cérémonie interminable en choisissant l’option de la traduction en simultané optez pour une seule langue de base, celle du plus grand nombre de convives, et ne traduisez que les moments essentiels de la cérémonie.

Les textes d’amour, poèmes et autres citations ne nécessitent pas forcément de traduction. En revanche prévoyez une version bilingue pour votre échange de consentements ou votre discours de mariage de remerciement aux invités.

Cette option a l’avantage d’être plus rapide et dynamique tout en permettant à ceux qui ne maîtrisent pas la langue principale de ne pas rater les grands moments. En revanche ils regretteront peut-être de ne pas saisir toutes les subtilités de votre engagement.

R&S - Photo / Vidéo
 

Faire le choix d’une seule langue

Vous pouvez aussi décider que le prêtre ou l’officiant ne s’exprimera que dans une seule langue tout au long de la cérémonie. Voilà une solution logique si une grande majorité de convives maîtrise une langue commune.

Pour ne pas exclure cette minorité d’invités qui ne parle pas la langue désignée, offrez-leur une traduction écrite à travers vos livrets de cérémonie. Chacun sera à même de suivre votre engagement, soit par l’écoute soit par la lecture.

Cette méthode fait sens lorsque le nombre de personnes ne maîtrisant pas la langue de la cérémonie est faible. Si votre noce est composée à 50% de français et 50% d’une autre nationalité il serait dommage d’exclure la seconde langue de la cérémonie parlée.

Constance & Simon Photographie

Passer à l’anglais pour simplifier

On parle de cérémonie bilingue, mais qu’en est-il des couples trilingues ! Il se peut en effet que vous soyez de nationalités différentes et que vous viviez ensemble dans un pays tiers. Votre entourage est donc composé de personnes parlant au moins trois langues différentes !

Vous pouvez aussi avoir vécu un certain temps à l’étranger et avoir des amis de plusieurs nationalités présents le jour de votre union. Dans ce cas de figure il peut être bon de choisir l’anglais, une langue pratiquée par le plus grand nombre.

L’avantage de l’anglais sera de rendre la cérémonie accessible à une majorité d’invités. L’inconvénient est de laisser vos langues maternelles de côté. Il s’agit en effet d’une grande étape de votre vie et vous aurez peut-être à cœur de la vivre dans votre langue.

 

Anthéa Photography

Organiser deux cérémonies

Si vous tenez chacun plus que tout à votre langue et à vos coutumes, et particulièrement dans le cas où vos deux cultures sont assez éloignées l’une de l’autre, vous pouvez aussi choisir de vous marier deux fois !

Célébrez une cérémonie de mariage en France et en français selon les coutumes locales, en n’oubliant pas tout de même un minimum de traductions, puis répétez l’opération dans le pays d’origine de votre conjoint en observant les rites et traditions de sa propre culture.

L’avantage est pour le marié et la mariée de pouvoir chacun vivre une cérémonie à leur image tout comme d’avoir à leurs côtés des personnes ne pouvant pas forcément se déplacer à l’étranger. L’inconvénient est bien sûr d’engager le double des frais d’un mariage classique !

N’hésitez pas à mettre en avant votre double culture dès l’envoi de vos faire-part de mariage. Proposez un texte dans les deux langues et n’hésitez pas à décorer vos cartons en ajoutant des petits éléments caractéristiques de vos deux pays !