Phil Art Studio

Le jour J est fait de nombreuses traditions et coutumes. La robe de mariée blanche est sans doute la plus connue d’entre elles et le rituel que la plupart des femmes continuent d’adopter encore aujourd’hui. Il en va de même pour certains jeux de mariage qui sont encore très populaires de nos jours. Au-delà de la robe, le bouquet de mariée fait lui aussi partie de ces accessoires de noce dont personne ne semble être prêt à se défaire !

Vous êtes-vous déjà demandé d’où venaient ces coutumes du jour J et notamment celle de porter entre ses mains un beau bouquet ? Vous aimez l’Histoire et êtes de nature curieuse ? Alors poursuivez votre lecture et découvrez quelques anecdotes concernant les origines de votre composition florale de mariage. S’il est difficile de trouver des informations parfaitement fiables concernant un tel sujet voici les hypothèses les plus fréquemment exposées concernant les fleurs de la mariée.

Des origines qui remonteraient à l’Antiquité

Certains datent l’apparition du bouquet de la mariée de l’Antiquité. On dit qu’à cette époque les femmes portaient avec elles le jour de leur noce un bouquet composé d’herbes aromatiques comme par exemple du thym ou encore de la ciboulette, des plantes censées protéger le jeune couple des mauvais esprits. On pense que des herbes aphrodisiaques faisaient également partie du bouquet de la mariée afin de stimuler la fertilité des époux.

Caroline Gife

Le bouquet de mariée au Moyen-Âge

On dit que la tradition du bouquet de mariée aurait été importée en France au Moyen-Âge au temps des croisades. À cette époque, les mariages seraient célébrés au printemps du fait de la prolifération des fleurs, une saison propice à la composition d’un beau bouquet champêtre !

Du XVIème au XVIIIème siècle

Autour de cette période, les plantes aromatiques de l’Antiquité et du début du Moyen-Âge seraient peu à peu remplacées, non pas par un romantique bouquet de roses, mais par des fleurs d’oranger. Ces plantes avaient en effet l’avantage d’être très odorantes ce qui servait entre autres à masquer les odeurs corporelles de l’assistance !

Les mariages ayant généralement lieu au printemps ou pendant l’été, périodes de fortes chaleurs, les effluves des fleurs d’orangers étaient les bienvenues, les personnes ne se baignant à l’époque qu’une fois par semaine en moyenne.

Les Ateliers du Lux

Les coutumes du XIXème siècle

Au XIXème siècle, l’accès à l’eau et à une hygiène plus régulière se démocratise. Les coutumes évoluent donc naturellement, et à partir de la seconde moitié du siècle, le bouquet de mariée était alors installé sur un coussin de velours surmonté d’une cloche en verre destinée à le protéger. Les mariés étaient ainsi censés conserver chez eux ces fleurs en cloche tout au long de leur vie conjugale.

Vous êtes à la recherche d’idées de discours de mariage ? Vous manquez d’inspiration à l’heure de rédiger votre texte ? Pourquoi ne pas évoquer quelques anecdotes amusantes concernant l’origine du bouquet de mariée ou faire appel au langage des fleurs pour un discours de mariage romantique à l’intention de votre moitié ?