Marion Dessard

Le jour de votre noce, vous comptez bien respecter toutes ces traditions qui vous font rêver ! C’est ainsi que vous porterez avec fierté une belle robe de mariée blanche et que vous compléterez votre look du grand jour d’un rafraîchissant bouquet de mariée. Les alliances ne manqueront pas à l’appel, pas plus que la pièce montée ou les discours de mariage.

Si les us et coutumes du mariage vous intéressent, vous aurez certainement envie d’en savoir plus sur cette tradition millénaire, ses origines et évolutions. C’est ce que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui à travers cette petite histoire du mariage.

Antiquité

Si l’on ne trouvait pas à cette époque les mêmes robes de mariée en dentelle que celles de notre époque contemporaine, la pratique du mariage existait déjà à ce moment-là. Dans l’Égypte ancienne on se mariait pour imiter les divinités qui allaient presque toutes par paires.

En Grèce antique, l’union entre homme et femme était vue comme nécessaire à la survie de l’espèce. C’était alors au père de choisir pour sa fille un mari qu’elle ne rencontrerait que le jour de son mariage. Bien loin des déclarations d’amour et demandes en mariage originales, il s’agit ici d’un contrat établi entre deux familles pour leurs bénéfices réciproques scellé par l’apport d’une dot de la part de la famille de la mariée.

En Rome antique, le mariage connaît déjà une série de rituels comme l’enlèvement de la mariée par les amis du mari en fin de repas de noce ou encore le fait de porter la mariée sur le pas de la porte pour éviter qu’elle ne trébuche. Les fiançailles sont ici plus importantes que le mariage en lui-même et pour la première fois un anneau de fer est échangé, ancêtre lointain de nos alliances actuelles.

R&S - Photo / Vidéo

Moyen-Âge

Le christianisme s’empare de l’institution du mariage et en fait l’un des grands sacrements au même niveau que le baptême ou encore l’eucharistie. Contrairement à l’Antiquité où le contrat de mariage était une affaire privée, la publication des bans devient ici obligatoire, notamment pour lutter contre les mariages clandestins.

Le mariage connaît plusieurs évolutions au cours de cette période et ce n’est qu’en 1542, à l’occasion du Concile de Trente, qu’il est établi que l’union devra obligatoirement être célébrée par un curé et en présence de témoins.

Si au cours de l’Antiquité il était possible de rompre cet engagement, le mariage devient ici indissoluble. Le mariage religieux est le seul qui existe, les prêtres tenant eux-mêmes les registres d’état civil.

Félix13

Temps modernes

Si l’on parle déjà au Moyen-Âge de mariage consensuel, il faudra attendre le XVIIIème siècle pour voir apparaître une réelle idée de libre consentement et de mariage d’amour. On est cela dit encore bien loin des bouquets de roses et autres textes d’amour, l’idée de consentement libre connaissant de farouches opposants. On peut cependant parler des prémices d’une révolution sentimentale.

Le mariage d’amour va se substituer petit à petit au mariage de convenance au cours du XIXème siècle dans un même élan de recherche de plus d’égalité entre hommes et femmes.

C’est d’autre part en 1792 que le mariage civil est instauré pour la première fois et qu’il devient obligatoire de s’unir civilement avant de pouvoir s’unir religieusement. Il faudra attendre 1884 pour que le divorce devienne une démarche légale.

Félix13

De nos jours

Le mariage comporte depuis toujours un ensemble de droits et de devoirs comme la fidélité, la solidarité et l’assistance entre les époux. Si certaines règles sont restées les mêmes au fil des années, d’autres ont évolué avec le temps comme par exemple le fait qu’il est aujourd’hui possible pour les couples de même sexe de se marier.

C’est le cas en France depuis 2013 et l’adoption de la loi 2013-404 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. Depuis 1999 il est également possible pour les couples hétérosexuels comme homosexuels de conclure un PACS (pacte civil de solidarité), une union civile représentant une alternative au mariage ou une première étape avant ce dernier.

Il s’agit également ici d’un contrat fait de droits et de devoirs permettant d’organiser la vie commune du couple, dans une forme cependant plus souple que celle du mariage.

Tydav Photos

Vous pouvez à présent envoyer vos faire-part de mariage en toute connaissance de cause, vous êtes incollables concernant l’histoire de cette institution ! N’oubliez pas d’ajouter à vos invitations de mariage quelques couleurs et illustrations pour donner à vos proches l’envie de vous rejoindre !